www.enavantbretagne.org

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil Notre Programme Kristian Troadec : "Décider, vivre et travailler en Bretagne"

Kristian Troadec : "Décider, vivre et travailler en Bretagne"

Imprimer

 

 

C'est avec Kristian Troadec, que la démarche "En-Avant-Bretagne/En-Awen-Breizh", a vu le jour à Kemper en janvier 2011 (voir la photo)...

 

 

La gestation du mouvement des "bonnets rouges" est ressentie en Bretagne depuis plusieurs années. Les Bretons se sentent sans cesse floués et méprisés par un pouvoir parisien, de droite comme de gauche, qui ignore leurs revendications et leurs demandes de plus de liberté, au travers notamment d'un droit à l'expérimentation.

Nicolas Sarkozy avait le 1er mai 2007, à Plouarzel, fait savoir qu'il se "foutait des Bretons", et attaqué violemment la charte européenne des langues régionales dans son discours de Marseille, le 18 février 2012 !

François Hollande, dès son élection, a renié son engagement n° 56 de ratifier la charte européenne des langues régionales et conforte le "millefeuille administratif et politique" dont l'opacité et le coût seront amplifiés par la création d'un échelon supplémentaire, "la métropole" au bénéfice des zones urbaines déjà favorisées !

Stéphane Le Foll, responsable PS, de la campagne de François Hollande avait déjà "torpillé" en décembre 2011, la réunification, dont le principal adversaire s'appelle Jean-Marc Ayrault...

La "surtaxation" aura été le déclic, qui a allumé la mèche de la révolte.

Kristian Troadec, Breton avant tout, a depuis toujours, le courage de défendre l'idée d'une vraie régionalisation, d'une réelle capacité des Bretons à prendre en main leur destin.

L’insertion dans la mondialisation est la clé du développement. Les Etats-Nations sont désormais dépassés, leur cycle électoral court, et leur vision territorialement fermée sont en contradiction avec les enjeux mondiaux et de long terme...

La seule stratégie d’avenir est celle de l’adaptation au monde nouveau du XXIème siècle.

La Bretagne doit relever le défi de l’intelligence, en se projetant, comme les Bretons l’ont toujours fait dans une perspective d’ouverture au monde en s’affranchissant du carcan centraliste français.

 


 

Ajouter un Commentaire


Derniers commentaires

  • Pauvre France ! D'un autre côté les bretons aiment...
  • malheureusement , je ne partage pas cet enthousias...
  • Tout a fait d accord. Toute la France doit se leve...
  • impressionnant, j'y étais ...
  • Société italienne pour la gestion, mais matériel c...

Accueil Notre Programme Kristian Troadec : "Décider, vivre et travailler en Bretagne"